Nos bureaux : 17, Avenue Federico Garcia Lorca, 64000 Pau

Contactez-nous : 07 77 34 10 47 / contact(à)idre-dc.org

Suivez-nous, adhérez : FacebookIDRE64 / Linked'inIDRE64 / Hello Asso

IDRE

Interprofessionnelle de la Déconstruction et du Ré-Emploi

Association loi 1901

logo

IDRE

Interprofessionnelle de la Déconstruction et du Ré-Emploi

 

Nos valeurs

 

L'Interprofessionnelle pour la Déconstruction et le Ré-Emploi est une association soucieuse du devenir de l'acte de bâtir, de réhabiliter, de déconstruire, de rebâtir. Depuis un peu plus de trois ans elle travaille pour la structuration de la filière professionnelle de la déconstruction et du réemploi des matériaux du bâtiment ainsi que la sensibilisation auprès du grand public. Nous voulons être acteurs de la résilience de notre territoire.

 

 

NOUS AVONS POUR BUT DE :

 

  •  poursuivre la structuration de la filière locale fédérant un grand nombre d'acteurs plus aptes à comprendre et à mettre en œuvre les méthodes bienveillantes de la déconstruction circulaire ;

  • œuvrer pour une conception de l'architecture qui privilégie de penser le réemploi d'un bâtiment, avant sa déconstruction, et qui considère le bâtiment comme un écosystème vivant, source de potentialités pour un changement nécessaire ;

  • rassembler maîtres d’œuvre et d'ouvrage, instances publiques, entrepreneurs, artisans, juristes, étudiants...pour mettre en place les missions nécessaires à ce changement : veille réglementaire, recherche et développement, formations, plateforme dématérialisée, rencontres d'information ;

  • inviter le grand public à nous rejoindre dans cette prise de conscience commune de l'importance des ressources naturelles et des matières premières ainsi que la place de tout un chacun pour une autre façon de construire.

Notre premier CHANTIER-FORMATION à Pau en partenariat avec la SEPA

IDRE a réalisé la déconstruction d'un loft de 80m2 en formant 15 stagiaires aux techniques de dépose.

90% des matériaux ont été sauvés et revendus à prix solidaires en vue de réemploi.

Notre philosophie

 

L'association, fortement imprégnée par les valeurs de l’ESS, est gérée par un système de gouvernance horizontale et partagée grâce à la forte implication des membres du CA sur la gestion des projets et des outils de développement.

 

IDRE UTILISE AUJOURD'HUI  OUTILS PRINCIPAUX :

 

1  Structuration et animation du réseau professionnel local pour faire remonter les besoins du terrain ;

2  chantiers expérimentaux permettant de générer des savoirs techniques et organisationnels ;

3  formations et production de documents techniques pour accompagner l'évolution professionnelle du secteur ;

sensibilisation par la participation aux événements grand public afin de porter le message le plus largement possible et permettre à tous les acteurs de s'emparer de la problématique du réemploi.

 

À moyen terme, IDRE vise la création d'un nouveau secteur d'activité du BTP, valorisant le travail humain (peu de technicité et outillage par opposition au circuit industriel délocalisé et souvent polluant) et préservant l'environnement (économie des ressources premières naturelles, diminution des sites d'enfouissement/déchetteries). Il nous semble aujourd’hui que pour faire évoluer les pratiques, la sensibilisation de l’ensemble de la société et donc également du grand public est indispensable. Par grand public nous entendons les réutilisateurs directs des matériaux de réemploi sur chantiers d’autoconstruction ou les potentiels donneurs d’ordre en tant que maîtres d’ouvrages auprès des professionnels, participant ainsi à l’essaimage et à la mise en place de ces nouvelles pratiques vertueuses.

 

 

La volonté de structurer la filière dans son ensemble implique de mettre les différents acteurs locaux en résonance et de leur permettre d'avancer de concert. Mais cela comprend à lire « acteurs locaux » comme étant tout un chacun ; à partager les savoir-faire professionnels pour donner la possibilité à tous d'agir sur son environnement proche. Nous souhaitons aller dans le sens de « l’acupuncture urbaine » de l'architecte-urbaniste Jaime Lerner, et voir les points d'action, si minimes qu'ils puissent paraître, comme une zone de bienveillance qui s'élargira comme des encyclies dans l'eau.